Episode 7

Publié le par baddack42

Sur Hognar, le combat était toujours aussi acharné. Alors que Baddack et Lakiar étaient en train de ramener les leurs vers les capsules spatiales pour soignés les blessés Pumbkin et Darzun, ils furent attaquer par des hommes de Fridge. Heureusement, les assaillants furent rapidement éliminés mais deux blessés s’ajoutèrent à la liste, Cabruso avait été touché à l’épaule tandis que Toteppo était blessé au bras gauche, rien de trop grave mais pas sûr que les deux saiyens puissent continuer le combat. Plus tard, les six saiyens arrivèrent là où s’étaient posés toutes les capsules des saiyens, sur le chemin ils avaient put constater que plusieurs corps des hommes de Fridge et des saiyens étaient sans vie. Baddack et Lakiar avaient aidé leurs amis à se poser à l’ombre, il faisait une chaleur assez élever sur Hognar.


- Bon, que faisons nous maintenant ? Pumbkin est toujours inconscient, Cabruso, Toteppo et Darzun ne sont pas vraiment en état de se battre. Dit Lakiar.


- Moi, je suis en pleine forme ! S’exclama Darzun.


- Je n’en suis pas si sûr. Répliqua Lakiar.


- Oui, tu a l’air d’aller mieux mais l’attaque de l’ennemi était un gros choc pour vous quatre. Dit Baddack.


- Ne vous en faites pas pour moi, je vais beaucoup mieux, j’étais juste un peu sonné. Répondit-il.


-…Par contre, on ne peut plus compter sur Pumbkin, apparemment hors-combat. Constata Baddack en regardant le blessé.


- Toteppo et Cabruso son blessés, on ne va pas leur faire courir le risque de se battre. Dit Lakiar.


- Cabruso ? Toteppo ? Vous sentez vous d’attaque ? Demanda Baddack.

Les deux saiyens firent signe de la tête que non, Baddack mit son pouce sur son menton, il semblait réfléchir à ce qu’ils pourraient faire, Lakiar semblait lui aussi songeur. Le père de Radditz prit soudain la parole:


- Peu de choix s’offrent à nous. Nous ne pouvons pas abandonner nos amis qui son actuellement au combat mais nous n’allons pas obliger les blessés à se battre. Nous ne pouvons pas non plus abandonner le combat aussi facilement. Je propose que l’un de nous reste ici à veiller sur les blesser. Quand pensez vous ?


- Moi, je veut continuer le combat ! S’exclama Darzun.


- Eh bien…Je vais donc rester alors. Dit Lakiar.


- Tu n’est pas obliger, tu sais… Lui dit Baddack.


- Non, mais je pense que c’est mieux comme ça. Je veillerais sur tes hommes ne t’en fais pas. Toi et Darzun, allez’ y mais si ça se gâte, revenez vite, on sera là de toute façon. Assura Lakiar.


- Et puis, j’ai encore assez d’énergie pour l’aider. Annonça Cabruso.


- Très bien alors, Darzun, suis moi ! Dit Baddack.

Le saiyen à forte corpulence répondit par un hochement de tête et s’envola avec Baddack en direction du champ de bataille qui prenait de plus en plus de places. Pendant ce temps, Celipa, Toma, Soyasha et Porkal était toujours en plein combat, d’ailleurs le général Zokai et ses hommes s’étaient rapprocher d’eux car c’est là où l’ennemi arrivait en plus grand nombre.


- Il faut stopper leur arrivée par là ! Ordonna le général.


- Très bonne idée, mon général. C’est par là qu’ils arrivent, leurs vaisseau doit être au dessus, certains de nos hommes son déjà là-bas. Nous y allons ! Répondit Kopdam le second du général.

Les amis de Baddack et Lakiar, eux étaient déjà dans le feu de l’action. Celipa, qui se battait dans les airs dégomma un soldat de Fridge avec une vague déferlante quant soudain un autre ennemi attrapa sa jambe gauche et l’envoya valser sur un rocher et le fit exploser. Heureusement la saiyenne se remit vite dans le combat et s’attaqua à son tour à son agresseur. Porkal, lui envoyait des boules d’énergies sur les ennemis qui arrivaient, Toma était en plein combat avec un adversaire pendant que Soyasha couvrait ses compagnons.


- Mais que font Lakiar, Baddack et les autres ?! Se demanda-t-elle.


- Je n’en ai aucunes idée ! Répondit Porkal.


- Ils ont dû avoir des ennuis ! Ils devraient déjà être là. Fit remarquer Toma tout en se débarrassant d‘un opposant.

Puis, après quelques minutes, l’arrivée d’ennemi se fit de moins en moins jusqu’à plus du tout. Plus aucuns soldats de Fridge n’arrivait du ciel, seuls ceux qui étaient arrivés continuait le combat. Les quatre saiyens se regroupait tandis que le général Zokai et son second se repliait.


- C’est étrange Général, ils n’en arrive plus, vous croyez qu’ils n’ont plus d’hommes ? Ou bien ils ont eut peur haha ha ! Dit Kopdam.


- Non, cela m’étonnerais, ceux qui son arrivées n’était pas si nombreux que cela et l‘empire de Fridge est beaucoup plus grand que ce que l‘on croit. Répondit le général.


- Ce qui est dommage c’est que ce n’est pas encore la nuit, quand le soleil se couchera et que la lune se montrera, nous pourrons les éliminés plus facilement en tant que Gorille Géant. Dit Kopdam.


- A mon avis c’étais leur but d’attendre qu’il fasse jour pour intervenir, ils ne voulaient pas risqué de se retrouver face à nous sous cette forme là. C’était leur tactique, mais qu’ont-il prévu ensuite ? Je n’en sais rien. Je crois seulement que ceci n’était qu’une sorte de petit échauffement pour évaluer nos forces. Soupçonna Zokai.


- Comment ?! S’exclama Kopdam.


- Regarde, le peu d’hommes qui leurs restent se replient, ce devait être leur plus faible guerriers. Constata le général.

De leur côté, Celipa, Soyasha, Toma et Porkal ne se battaient presque plus car ils ne trouvaient plus d’adversaires vers eux. C’est à ce moment là que Darzun et Baddack arrivèrent vers leurs amis. Le commandant s’adressa à eux:


- Que ce passe-t-il ? Pourquoi n’y a-t-il plus de combat ?


- Ils n’en arrivent plus… Répondit Soyasha.


- Comment ça ? Ils abandonnent ? Demanda Darzun.


- Non, je ne pense pas. Répliqua Celipa.


- En effet, ce ne serait pas normal qu’ils abandonnent aussi facilement, ils doivent nous préparer quelque chose. Ajouta Toma.


Soudain, alors que tous les détecteurs des saiyens se mirent à émettre de petits bruits pour indiquer un ou plusieurs mouvements, Porkal s’exclama :


- Regardez, là !!


Cinq guerriers descendait calmement du ciel par la voie des airs, l’un d’eux était connu de l’escadron de Baddack, il s’agissait de Talnef, l’extraterrestre qui avait les avait attaquer auparavant, il était accompagner de quatre de ses acolytes. Ils se posèrent sans attaquer, Celipa, Darzun et Porkal se précipitèrent vers eux très rapidement. Baddack voulut les en empêcher mais c’était trop tard ils étaient déjà partit, Talnef ne bougea pas mais deux de ses compagnons se chargèrent de stopper l’offensive des saiyens. Celipa fut frapper plusieurs fois au ventre après avoir tenter de les cogner puis elle fut envoyer dans un tas de rochers, Porkal et Darzun ne réussirent pas eux non plus à toucher leurs ennemis et furent balayer par deux vagues d’énergies provenant des deux acolytes de Talnef. C’est alors que tous les saiyens qui étaient dans le coin se préparèrent à se ruer sur eux mais ils furent arrêter par l’extraterrestre vert qui leur dit:


- STOP !!!! Nous voulons négocier avec celui qui vous dirige avant de vous éliminer.


- Comment ça ?! Demanda Baddack.


- Je suis là ! Répondit le Général Zokai qui s’approcha avec son second vers les quatre hommes.


- Héhéhé, sa majesté Fridge souhaiterais savoir s’il était possible de négocier avant d’employer la force. Nous autres ne sommes pas de minables barbares comme les gens de votre espèce et désirons savoir s’il était possible de s’arranger autrement que par une boucherie. Annonça Talnef.


- Tu ose insulter le peuple de Végéta et son Roi, tu ne mérite que la mort. Cependant, je suis prêt à vous écouter, allez’ y .


L’extraterrestre avait un petit sourire mesquin, il fit quelques pas en avant et allait prendre la parole. Les saiyens ne savaient pas du tout ce que les hommes de Fridge avaient derrière la tête, préparaient-ils un mauvais coup ?

Publié dans Episodes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article